L’agence


Après respectivement 15 et 25 ans d’immobilier chacun de leur côté,
Claudio LUSARDI et Laurence FERRARI ont allié leurs expériences et crée
l’AGENCE DE LA GARE à Brunoy.

 

Nos bureaux sont ouverts du

lundi au vendredi de 9 h 00 à 12 h 30 et de 14 h 00 à 19 h 00

Le samedi, de 9 h 00 à 12 h 30 et de 14 h 00 à 18 h 00

Pourquoi nous choisir

Dans un cadre contemporain et accueillant nous vous offrons un service sur mesure en réalisant estimations, ventes ou recherches personnalisées et en restant au plus près de la réalité du marché sur le val d’Yerres. Nous avons à cœur de vous conseiller et de vous accompagner dans tous vos projets immobiliers.

L’estimation est une étape cruciale dans la commercialisation d’un bien immobilier. Les acheteurs sont désormais très bien informés et savent rapidement repérer les biens surestimés, et la difficulté du marché n’autorise plus le « coup de cœur » sur lequel bon nombre de vendeurs comptaient jusqu’alors pour vendre plus cher. Fixer le bon prix dès la mise en vente est un atout primordial pour une vente rapide et permet également d’éviter des frais récurrents supplémentaires : Les taxes, les charges, l’entretien….

PRIX DE VENTE

Jusqu’à 100 000 € 6 % TTC
A partir de 100 001 € 5 % TTC

TERRAINS : 6 % TTC
PARKINGS ET BOXES (Honoraires forfaitaires) 2 000 € TTC

4% TTC DU PRIX DE VENTE
DANS LE CADRE D’UNE EXCLUSIVITE

Service de Médiation de la consommation :
MEDIATION – VIVONS MIEUX ENSEMBLE
www.mediation-vivons-mieux-ensemble.fr
mediation@vivons-mieux-ensemble.fr
465 avenue de la Libération
54 000 NANCY

FOIRE AUX QUESTIONS

Au fil du temps, la liste des diagnostics s’est allongée. il faut prévoir que les obligations vont encore être alourdies dans les prochaines années en application de la Loi ALUR. L’article L.274-1 du Code prévoit 9 diag,nostics obligatoires. Leur fourniture peut dépendre de la date de la construction de l’immeuble ou de son caratère ou non d’habitation. il faudra donc se référer à chaque obligation pour déterminer son champ d’application excat.
Un constat d’exposition au plomb : Cette oblgation vise les immeubles construits avant le 1er janvier 1949.
Un diagnostics amiante : Si le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997.
Un état relatif à la présence de termites : Dans les zones délimitées par arrêté préfectoral.
Un diagnostic de l’installation intérieure de gaz : Si l’installation à été réalisée il y a plus de 15 ans.
Un diagnostic de l’installation intérieure d’électricité : Si l’installation à été réalisée il y a plus de 15 ans.
Un état des risques naturels et technologiques : Celui-ci permettra à l’acheteur de prendre conscience notamment de risques d’inondation ou sismiques liés à l’environnement du bien acheté.
Un diagnostic de performance énergétique : Le code précise que l’acquéreur ne peut se prévaloir à l’encontre du propriétaire des informations contenues dans ce DPE qui n’a qu’une valeur informative.
Le document établi à l’issue du contrôle des installations d’assainissement non collectif.
Une information sur la présence d’un risque de mérule dans les zones identifiées par arrêté préfectoral.

Depuis le 1er janvier 2017, il est en effet obligatoire de disposer d’un fonds de travaux dans toutes les copropriétés à destination totale ou partielle d’habitation. Ce fonds de travaux n’est pas obligatoire dans les copropriétés de moins de 6 ans, dans les copropriétés qui ont réalisé un diagnostic technique global qui fait apparaître l’absence de travaux dans les dix prochaines années ou si le fonds de travaux est déjà alimenté au moment du budget prévisionnel. Les copropriétés de moins de 10 lots peuvent également renoncer au fonds de travaux par un vote à la majorité de l’article 25. L’assemblée générale doit en effet voter à la majorité de l’article 25 le pourcentage du budget prévisionnel qui sera appelé au titre du fonds de travaux. Ce montant ne peut pas être inférieur à 5 %.


S’agissant de la vente, les honoraires sont libres. il n’existe donc aucun plafond ni en termes de montant ni en termes de pourcentage du prix de vente. la seule limite est que selon l’arrêté du 10 janvier 2017, l’agent immobilier doit établir un barème de prix et sa rémunération doit être conforme à ce barème. Ainsi, pourvu que le barème prévoie cela, un agent immobilier pourrait librement fixer sa rémunération dans un mandat de vente sans aucun plafond légal.